mercredi 6 mai 2015

La pelotte d'épingle

De Cécile G. Cortes 

De nos jours, l’existence des marraines fées est bien connue. L’une d’entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinettes et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d’épingle est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.



Alors que dire sans lâcher de spoilers et sans faire une tartine ?

Déjà, Cécile G. Cortes est l'auteur du diptyque Dans les Pas de Romane, déjà chroniqué sur ce blog et dont je ne désespère pas envers et contre tout (steuplé, steuplé, steuplé !) de lire un troisième tome (et plus si affinité) tant ces livres-là, ma brave dame, ont un goût de revenez-y ! Vous l'avez deviné, j'avais adoré ces deux romans alors je ne me tenais plus de joie (tenais plus tout court façon marsupilami sous stéroïde) quand j'ai découvert que les préventes de la pelotte étaient lancées. Comme je suis toujours très prévoyante et que j'ai le niveau de concentration d'un poisson rouge en ce moment, j'ai laissé passer l'occasion de l'avoir dédicacé (et là, mon petit cœur de fangirl saigne !). Qu'à cela ne tienne, je l'ai acheté en numérique (mes caisses remplies de livres et mon mari envahi par les bouquin me remercient... dois-je leur dire tout de suite que je compte bien me le racheter en papier dès que j'aurai de nouvelles bibliothèques ? (Je vais les laisser dans une douce ignorance pour le moment, je ne suis pas cruelle à ce point là !) Je suis comme ça avec mes auteurs fétiches, il me les faut sous tous les formats ! 

Mais à part ça, quid de cette pelote qui a la bougeotte, des princes, princesses (mais pas dans le sens de la destinée) et fées acidulées ? Eh bien, je prends le parti de ne pas en parler. J'ai énormément aimé, adoré même. Cécile a une plume acérée et critique envers la société d'aujourd'hui (avec un air trompeur de ne pas y toucher !). Un romantisme à fleur de peau mais les pieds bien ancré dans le sol. Je dirais même plus : c'est du romantisme très terre à terre.
Et qu'est-ce que c'est rafraîchissant ! Rien n'est acquis pour nos héros, ils galèrent, bossent mais savent où ils vont. Et pour les plus paumés d'entre eux : se créent un itinéraire à la seule force du poignet avec pour seul soutien l'amitié des membres de leur petite bulle (et l'argent d'un certain chanteur aussi, faut bien qu'il serve à quelque chose... terre à terre vous dis-je !).

La plume de l'auteur n'y est pas pour rien dans la magie du récit qui nous enveloppe dans un plaid bien moelleux avec un thé à la menthe poivrée dans une main et un muffin au chocolat dans l'autre. C'est l'impression que j'ai eue à la lecture et j'espère que La pelote d'épingles vous fera le même effet !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Citadelle de Namur

Petit point rendez-vous, les zaminches. Je serai le samedi 7/7 aux médiévales de Namur avec Séma Editions. Il paraît qu'on sera tout p...