mercredi 9 octobre 2013

Piou, petit bilan...


Et voilà, j’ai mis un point final à l’Odyssée de Nim un conte/novella d’aventure/d’initiation, dimanche passé. Un beau bébé d’un peu moins de 130 000 signes. Pour le moment, je le laisse reposer, j’attends de voir si ce sera finalement un roman illustré (et donc une partie du texte sera remplacée par des illus) ou si je dois le retravailler pour en faire un petit roman plus classique.
Bref, je laisse poser, j’attends… Tic, tac, tic, tac…
Mon projet d’album est parti vivre sa vie chez les éditeurs (déjà quatre refus sur douze pour la première vague d’envoi… Oups !).
Et, en attendant ? Eh bien, je suis en train de préparer tranquillement le synopsis du troisième tome du Chant de la Malombre. Je crois que le livre ne sera pas aussi gros que Tueurs de Dragons mais peut-être un peu plus imposant que Face à la Marée… Ça reste à voir à la pratique ! ^^ ;
L’important, et l’objet de cet article, c’est entre deux projets, de ne pas se précipiter. C’est ce que j’ai fait l’année passée, j’ai terminé plusieurs romans sans faire de pause entre les deux… Résultat, je m’y suis brûlée les ailes. Évidemment, chacun fonctionne comme il l’entend. En ce qui me concerne, j’ai voulu aller trop vite et ça s’est traduit par un manque de productivité toute cette année. Le manque de sommeil, entre autre, pour moi qui suis une grande dormeuse et pour qui mes rêves sont, bien souvent, mes réservoirs. Ça ne sert à rien de vouloir aller trop vite.
Donc entre deux projets, je me réserve une semaine de battement, histoire de recharger les accus, un peu prendre du recul avant de mieux replonger.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Maître Corbeau...

... est revenu en Belgique ! Enfin, je pense bien que c'est un corbeau, je n'avais pas mes lunettes... En tout cas, il est dr...