lundi 30 décembre 2013

Dans les Pas de Romane


de Cécile G. Cortes

Livre 1 :



Si vous faites étape à Nive, je vous conseille les Trois-Dragons. Oui, ce nom est ringard : comme Le cheval blanc ou L’épi d'or, on en voit partout. Mais croyez-moi, les Trois-Dragons de Nive, c'est un bel établissement, moderne, tout confort. En ce moment, il loge des gardes royaux et héberge un artiste, ça permet de passer de belles soirées avant de rejoindre son lit. L'artiste ? Charmeur, gardez un œil sur votre épouse. Les officiers ? De bonne compagnie. Ah non, j'ignore ce qu'ils font là, en vérité. Sûr que Nive, c'est loin de la capitale. Y en a qui disent qu'ils tournent beaucoup autour du bourg. Peut-être à cause des rumeurs. Je viens pas du nord mais il parait que là-haut, ça fait des semaines qu'on pourchasse quelque chose... Sauf que personne ne peut dire ce que c'est.
Tenez, si vous y allez aux Trois-Dragons, demandez à Romane. Elle a toujours l'air au courant de tout. Y a des mauvaises langues qui prétendent que c'est un Talent, ça expliquerait. Si c'est vrai, elle finira par s'attirer des problèmes. Les lutins, quelle source d'ennuis ! Et le Talent, tout le monde sait bien que ça va de paire avec le Petit Peuple.
Où trouver la fameuse Romane ? Bah, si elle n'est pas de service, demandez du côté de l’école de dressage. Oui, ça pue, que voulez-vous, elle adore les canassons. Paraît même que c'est une sacrée cavalière. J'ai pas été vérifier.

Roman d’ambiance, Dans les pas de Romane apporte une touche de merveilleux dans un univers réaliste. Vous pourrez en parcourir les rues et les chemins, sous la clarté des lunes ou celle des globes créés par les illumineurs.
L'influence du Petit Peuple, discret mais présent, n'y est pas sans conséquences. Défendant ses intérêts, il interdit depuis toujours toute notion de révolution industrielle. Les hommes se sont adaptés à cette cohabitation, développant une société érudite et pacifique.
Marcher Dans les pas de Romane est idéal pour prendre un grand bol d’air frais, mais n'oubliez pas, avant de sortir, d’assortir vos chaussures à votre tenue !

Livre 2 :


Elle vous plait la p’tite nouvelle, avec son air exotique ? Bah, vous y fiez pas, Romane est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Ah ça non ! Ça fait pas longtemps qu’elle est arrivée dans la capitale, mais elle sait ce qu’elle veut. De moi à vous, j’pensais au départ qu’elle était comme toutes ces filles de la campagne, qu’arrivent à Aleenor pour trouver un bon parti, et j’me suis trompé.
J’vous déconseille, en tout cas, de lui chercher des noises. Elle traîne avec des gardes royaux. Oui, pas moins qu’ça. J’l’ai vu d’mes yeux vu, l’autre jour. Elle était juchée sur un cheval. Mazette, un canasson comme ça, y a qu’les bourgeois qui peuvent s’en payer. On aurait cru une autre personne. J’me d’mande vraiment pourquoi elle travaille dans ce troquet.
Puis… Y a le gars Jean qu’elle intrigue, j’crois qu’il en pince un peu pour elle. Il a cherché à la suivre l’autre fois. Le bouffon. Il prétend qu’il était derrière elle puis qu’il l’a perdue à un coin de rue. Elle était là, puis l’instant d’après, elle y était plus. Comme par enchantement. Je lui ai conseillé d’arrêter de boire, à l’ami Jean. Elle est mignonne la nouvelle, mais faudrait pas croire qu’elle peut s’évaporer, n’est-ce pas ?
N’est-ce pas ?

***

Alors, que dire de Dans les Pas de Romane ?
Malgré ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’un roman d’aventure (même s’il y en a) mais bien un roman de personnage. Un roman ? Ben oui, le tome 1 comme le tome 2 forment un tout cohérent et vraiment magique.
Car il y a de la magie à suivre Romane, son évolution. Ses changements. Tout en restant égale à elle-même à ses principes, la jeune femme terre à terre du début évolue pour devenir… un secret bien gardé que je ne vous révèlerai pas !
J’ai mis quelques pages (pas plus de 6 ou 7) à rentrer dans le deuxième tome, il fallait que je me rappelle qui était qui après la lecture du tome 1 que j’avais lu des mois auparavant. Cela s’est remis tout en douceur, avec l’impression de retrouver de vieux amis…
Le seul reproche que j’aurais à adresser au tome 2 serait les coquilles par-ci, par-là mais je serais mal placée pour en parler… ^^ ;
Par contre, le coup de la liqueur… j’en ris toujours ! A peu de chose près, un personnage dit à un moment : ‘Tu as eu l’occasion de goûter à la liqueur locale ?’… OK ! J’ai l’esprit mal tourné !
(c’est de la faute de mes collègues qui m’ont proposé de la liqueur de chêne… ah ! ah ! très drôle, les gars !)
Blague à part, je peux de suite rassurer l’auteur sur un point. La qualité est au rendez-vous et nous suivons les péripéties de notre héroïne avec le même plaisir que dans le premier livre.
Je n’ose pas vous en parler davantage de peur de spoiler… Il n’y a qu’une solution : il faut le lire vous-même !
Je donnerai quand même une mention spéciale à un certain Fabian et à un certain Thibald qui se reconnaîtront !

Les plus du roman :

- Une héroïne que l’on prend plaisir à aimer
- Le Petit Peuple
- Les Aberrations
- La société développée
- Les secrets
- Une aventure qui nous entraîne loin, très loin sans même en avoir l’air
- Une qualité indéniable et un travail incroyable de la par de l'auteur auto-édité (les éditeurs, vous avez laissé s'échapper une perle !)

Bonne lecture !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gribouibouis d'octobre

Je voulais tenter l'inktober mais je n'ai pas trop eu le temps... Par contre, j'ai pu croquer l'Araignée, le chef mécano de ...