mardi 16 août 2016

Coeur de Glace

Quand on en est arrivé à CE moment du roman :

C'est triste, bordel !
Et qu'on sait qu'un autre moment arrive genre dans même pas un chapitre...

Mais achevez moi !
Bref, je pleure comme un veau (c'est mon expression du jour !) devant mon écran...



Alexandre l’a sauvée en versant une larme sur l’hirondelle qu’il pensait morte. Sans le savoir, il a préservé le printemps. Et, à présent, il va rejoindre les victimes de la Reine des Neiges.
Ce n’est pas juste.
Les yeux de Niella se troublent. Des larmes débordent et coulent le long de ses joues. Sa bouche se tord en une grimace qui échoue à retenir les sanglots qui lui déchirent la gorge.
Ses épaules tremblent sous la violence et elle prononce quelques mots rendus incompréhensibles. Elle pleure pour l’amitié qui ne pourra éclore entre le tempestaire et la fille du vent. Elle pleure les sentiments que le geste de gentillesse du garçon a vu fleurir en son cœur… et sont elle sera la seule à s’en souvenir.
Elle pleure et c’est un vrai gros chagrin, tout de de larmes et de morves mêlées.
Un chagrin qui ne calcule pas, ne raisonne pas.
Et les larmes tombent sur les joues glacées, les lèvres rendues dures par le gel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gribuibuis - le sniffeur

Le sniffeur... Je suis contente de son corps et de ses yeux de myope mais le reste... >.< Je m'amuse un peu avec mes crayons m...