mercredi 30 novembre 2016

Writer Months (7) et (8)

Houlà... Déjà deux mois de passés !

Octobre et novembre ont filé trop vite pour moi !!!

Bref... C'est parti

Ma vie d'auteur :

J'ai bossé quasi exclusivement sur Mercenaires : les feux de Dasos avec un net ralentissement en novembre. Bref, le bonus part sur la ligne droite qui devrait (je l'espère avant la fin de l'année) voir se terminer le roman. Oui, je commence par les bonus dans ma saga... Ce qui a pour avantage de me permettre de bien prendre mes héros en main.

J'avoue que j'ai failli... Je suis revenue à la fanfic dans le fandom de Saint-Seiya en collaboration à quatre-mains avec Marion... Yaoi, yaoi... quand tu nous tiens...




Et j'ai reçu aussi les premiers retours sur Cœur de Glace. Donc, je vais pouvoir corriger le premier jet d'ici la fin de l'année... J'espère pouvoir demander une béta rapide à une copine auteure avant d'envoyer pour les corrections éditoriales... (Oui, ça commence à devenir chaud...)

Je connais un petit renard qui n'a plus qu'à bien se tenir ! ^-^


Dans l'IRL

Heu... comment dire... Je suis en mode "En r'tard, en r'tard, je n'ai pas l'temps de dire au-revoir..."


Je suis en retard pour à peu près tout mais je vais y arriver ! On y croit !
Mine de rien, l'école comme les gremlins sont toutes les deux en primaire, c'est moins cool que l'année passée... Mais l'avantage, c'est que la toute petite du haut de ses six ans a bien compris le concept... elle fait ses devoirs toute seule sans que je doive la pousser aux fesses donc, ça reste gérable. ^^;

Je reviens de Mons Livre qui a eu lieu samedi et dimanche passés (les 26 et 27 novembre)... Que dire : un très, très, très chouette salon sur le stand de Séma, en compagnie de Frédéric Lyvins (le Masterton belge... sisi !), Priscilla Grédé (Hiii ! les dessins ! les patounes ! *mode hystérique OFF*), Denis Labé (monsieur Zombie), Audrey (j'espère que ça va mieux ?) et Delphine (miss Steampunk et ses fioles !). Michaël et Virginie qui nous ont chapeauté avec brio, Jack notre photographe préféré et attitré.
J'ai été ravie de revoir même en coup de vent : Alicia, Bérengère, Capia, Laetitia, Manon (merci pour l'étoile, mon homme a un peu halluciné en me récupérant ! ^^), Vanessa...

Et, surtout, je remercie le Héron d'Argent de m'avoir accueillie sur leur stand le dimanche ! J'ai été ravie de vous rencontrer les filles et, grâce à vous, monsieur Do n'a presque plus de secrets pour moi !

Je dois oublier du monde mais si je ne vous ai pas encore mentionné... Eh bien... Sachez que je vous love ! Oui, oui ! Gros comme ça ! ^-^

Je suis revenue de Mons avec le moral en flèche et une bonne grosse crève dans le sillage (on ne peut pas être gagnant sur tous les fronts). C'est fini pour cette année, je vais pouvoir me poser un peu et avancer sur mes projets...

Le livre d'octobre et novembre

Sur les deux mois, tout à fait... en même temps, je l'ai déjà relu deux fois, c'est dire s'il m'a plu !

Jusqu’où pourront-ils aller alors que le monde s’effondre sous leurs pas ?
Un roman d’anticipation sans concession, qui nous fait vivre la réalité d’une catastrophe écologique d’ampleur internationale de l’intérieur, par les yeux de quatre jeunes qui ne pourront compter que sur eux-mêmes pour s’en sortir.
Ils s’appellent Kiran, Matthew, Tobias et Charly.
Ils ont quatorze, vingt, dix et seize ans.
Ils vivent en Inde, en Australie et dans l’Utah.
Ce sont des enfants du même monde, un monde où soudain, tout va mal. Tornades, tsunamis, inondations – le dérèglement climatique brutal est à la hauteur de l’inconscience qui l’a précédé, et les conséquences sont cataclysmiques.
Pris dans la tourmente et livrés à eux-mêmes, tous les quatre vont se lancer dans une longue errance, fuyant territoires hostiles et folie humaine, à la recherche de leur famille, de lieux plus sûrs et, par-dessus tout, de l’espoir qu’une vie heureuse est encore possible, quelque part.


Alors, je vous préviens : attendez-vous au choc parce que vous n'allez pas ressortir de ce livre indemne. J'ai eu l'immense privilège de suivre l'avancée du second tome sur le forum Cocyclics et j'ai acheté l'ebook dés qu'il a été mis en précommande...

Je ne vais pas trop m'engager sur le contenu du roman ni sur les personnages (Kiran est et reste mon petit préféré !) pour ne pas vous spoiler mais sachez qu'ouvrir Il nous reste le ciel, c'est s'embarquer dans des montagnes russes émotionnelles. Vous allez vous attacher à ces quatre 'frères', à leurs histoires, à leurs défauts, leurs voix... Parce que Il nous reste le Ciel, c'est aussi un roman choral où chacun des personnages à quelque chose à dire, à partager. Son désespoir, son espoir envers et contre tout, son obsession, ses peurs, ses violences et ses pleurs...

Attendez-vous à vous sentir pris aux tripes, à ce que quatre mains vous entrainent à la suite de Kiran, Charlie, Matthew et Tobias, à pleurer et vous sentir mieux. Puis à pleurer encore et exploser.

Voilà, Il nous reste le Ciel, c'est notre avenir, notre cœur et nos tripes. Parce que bordel, ces gamins, ils en bavent... et nous (lecteurs) aussi par la même occasion parce qu'au travers de notre lecture... ces gamins : c'est nous, c'est moi, c'est vous.

Ce sont un peu nos enfants qui souffrent et se battent pour survivre.

Et bordel, c'est tellement réaliste ! Tellement juste... vrai !

Enfin, vous l'aurez compris, ce roman : je l'aime, je le kiffe, je le love, je ne m'en lasse pas...

Bref, Clhoé ! C'est pas juste, elle est où la suite ? (Bon, ok... je triche, je sais où elle en est mais je vais pas m'en remettre. Là, j'ai besoin de ma dose !)

Prochaines rencontres

Pour l'année 2016, Mons Livre était le dernier rendez-vous.
Je vous tiens au courant pour 2017 mais on peut déjà miser sur La Foire du Livre de Bruxelles, Trolls et Légendes et Mons Livre pour les tous gros rendez-vous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Médiévales de Bouillon

Vieux motard que jamais, je vous donne rendez-vous à Bouillon pour les Médiévales (ou autour, en tout cas) après-demain toute la journée ! ...