dimanche 29 juillet 2018

Sous l'Ombre des Ténèbres

"L’astroport grouille de monde. Accoudés à une rambarde, Sol et Reevi regardent la multitude bariolée passer en dessous d’eux.
— Alors ? demande l’elfe. Que vas-tu faire, maintenant ?
Sol ne répond pas, il continue à fixer les gens en contrebas. Il ne sait pas. Il suppose qu’il doit revenir à la caserne.
Mais ils m’ont vendu !
À côté de lui, l’elfe ne le presse pas, il attend.
— Je ne sais pas.
Le Soldat fronce les sourcils, cette réponse ne le satisfait pas. Il n’en a pas d’autre pourtant. Il n’a jamais rien connu d’autre pourtant, il n’a pas envie de revenir à son ancienne vie.
— Je vais partir avec Myrel et Rukkrik. On va essayer de tirer cette sale affaire au clair, dit très doucement Reevi.
Quatre survivants, sans compter le maître du donjon et son démon asservi… Ils sont quatre à avoir survécu sur des dizaines de cobayes ! Et trois d’entre eux veulent se jeter à nouveau dans la gueule du loup. Ils n’y arriveront pas.
Tu vas te faire tuer.
C’est ce que Sol veut dire à l’elfe mais celui-ci choisit ce moment pour tourner la tête vers lui et le capturer dans ses grands yeux ambrés. Il oublie ce qu’il veut dire. Et puis, Reevi s’est tiré de situations terribles dans le donjon. Il peut s’en sortir.
— Je te souhaite bonne chance dans ce que tu vas décider d’entreprendre.
L’elfe tapote son épaule avant de laisser sa main retomber. Celle de Sol agit sans son consentement, elle capture le poignet de son compagnon.
Tous deux s’immobilisent.
— Je…
Les mots sont durs à trouver… surtout lorsqu’on n’est pas certain de ce que l’on veut dire.
— Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie.
Reevi ne répond rien à ça, il se contente d’attendre sans le lâcher du regard. Pourquoi fait-il ça, c’est difficile de penser quand il le fixe comme ça.
— Mais… Mais je sais ce que je ne veux pas.
Il s’interrompt, panique presque. Il ne peut pas prononcer la suite, il le sait. Son programme mental a beau être déficient, il ne le laissera jamais…
— Tu ne veux pas quoi ? demande l’elfe.
Il ne semble pas agacé ni impatient. Sol s’ancre dans son regard doré et les mots finissent par lui venir.
— Je ne veux pas que tu partes sans moi.
Un instant, Reevi semble presque fragile en face de lui. Il paraît pris en dépourvu.
Il est beau !
C’est la petite voix qui est Sol et qui en même temps n’est pas lui, n’est pas le Soldat, qui lui murmure à l’oreille. Puis, l’elfe sourit et le monde s’illumine, devient moins laid.
— Alors, viens avec moi. Si tu changes d’avis on te déposera où tu voudras !



Myrel et Rukkrik ont presque fini de charger le vaisseau. Reevi a dû mal à croire que la jeune femme l’a gagné au jeu ! Certes, son propriétaire était saoul mais quand même ! Sol met la main à la pâte tandis que la jeune femme lui montre l’intérieur. Les coursives sont étroites mais peintes de couleur claire ce qui atténue un peu son impression de claustrophobie. Ensemble, ils examinent les exo-cabines de tir. L’elfe comprend rapidement leur fonctionnement. Ce n’est pas la première fois qu’il aura à s’en servir à la grande surprise de la jeune femme.

Enfin, ils sont prêts au départ !"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sous l'Ombre des Ténèbres

"L’astroport grouille de monde. Accoudés à une rambarde, Sol et Reevi regardent la multitude bariolée passer en dessous d’eux. — Alors...