mardi 28 octobre 2014

La maison des Vosges

tome 1 : Le Loupiot de Marie-Catherine Macada

Suite à un accident qui a coûté la vie à ses parents et grands-parents paternels quand elle avait 6 ans, Camille a été élevée à Mende par sa grand-mère maternelle. Quand celle-ci meurt d'un cancer, la jeune femme décide de retrouver la maison vosgienne de sa petite enfance, et, peut-être, ce qu'il reste de sa famille paternelle. À peine arrivée à Servance, elle apprend qu'une vieille cousine vient de mourir dans un incendie, et un garçonnet couvert de bleus se réfugie en pleine nuit dans la maison de famille. Camille se retrouve au c?ur d'une vendetta entre une famille lorraine et la sienne, dont les Roméo et Juliette auraient eu un fils et même un petit-fils. Sans compter que certains cousins guérissent très vite de leurs ecchymoses et que tout le monde traite les chiens comme s'ils étaient des êtres humains. Un roman de fantasy urbaine où s'imbriquent pouvoirs surhumains, action et mystères dont les clés sont à trouver dans un passé qui se mêle au présent. Passionnant !


Vous y trouverez :
Une héroïne terre à terre
Des loups oui mais pas que...
Du folklore revisité

Vous n'y trouverez pas :
Toutes les réponses à vos questions (vivement le tome 2)
De la violence gratuite
Des méchants très méchants

Quelle joie de retrouver la plume de Marie-Catherine Daniels. Elle m'avait déjà enchantée dans Rose-thé, Gris-Souris et elle récidive dans cette nouvelle série. Camille est attachante, terre à terre et en même temps malicieuse avec un certain sens de l'humour. C'est cette jeune femme ordinaire de premier abord qui nous introduit dans l'univers particulier de cette fameuse maison des Vosges avec ses trois branches de la famille, des cousins et des tantes comme s'il en pleuvait. Tous réunis pour protéger le loupiot, ce petit garçon qui ignore à quel point il est spécial et la raison pour laquelle il se retrouve au centre d'une guerre de clan. Camille va le prendre sous son aile et découvrir leur héritage. Le livre ouvert, je n'ai pas pu le refermer. On oscille entre le sourire, l'effroi, l'émerveillement et la tristesse. Ce que j'ai pu pleurer avec les scènes de Camille et Kamilka ! Le paquet de mouchoir y est passé !

Bref, un magnifique roman à découvrir, à la plume élégante et parfaitement maîtrisée et aux personnages qui se révèlent peu à peu à l'héroïne et aux lecteurs...

Sans oublier les adversaires qu'on apprend peu à peu à comprendre et à respecter. J'ai hâte d'en savoir plus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gribouibouis d'octobre

Je voulais tenter l'inktober mais je n'ai pas trop eu le temps... Par contre, j'ai pu croquer l'Araignée, le chef mécano de ...