jeudi 8 octobre 2015

Recalibrage d'octobre

Me revoici pour revoir octobre...

Je n'ai pas été très présente que ce soit sur le blog ou sur les réseaux sociaux (déjà que d'habitude, je ne suis pas hyper prolifique à la base !). Ma santé a fait un grand clash et j'ai dû lâcher du lest. Sans oublier que si mon éditeur ne savais pas encore ce que ça fait de travailler avec une auteur hyper-émotive... maintenant, il sait !

Donc, mes objectifs :

- Fignoler Marylou et l'Arbre-aux-Murmures. Ça y est : on touche à la fin ! Mon précieux !!!

et...

- Me reposer.

Oui, je sais, c'est limite minable mais je suis bien obligée de lever un peu le pied. Je ne me mets pas d'autres objectifs ce mois-ci. Même si l'envie de partir sur plusieurs projets en même temps me taraude : j'en suis physiquement et mentalement incapable. Donc, mon mois d'anniversaire, se résumera à bosser sur Marylou pour que le roman soit prêt dans les temps et à vous retrouver à Blégny pour le salon L'Art de Livre (les17 et 18 octobre sur le site de Blégny-Mine) ! :)


Bon, je me connais, je vais sans doute bosser en douce sur l'un ou l'autre projet en parallèle mais sans pression (sans compter que j'aimerais terminer le Chant de la Malombre, ne serait-ce que pour les lecteurs qui attendent la suite !!!)

Bref, rendez-vous le mois prochain !

2 commentaires:

  1. Oh là là, j'aurais dû prendre davantage de tes nouvelles. J'espère que tu vas mieux ! Repose-toi bien surtout (non, ce n'est pas minable, c'est ce que je n'arrête pas de faire ^^) et profite pour souffler.
    *câlins en série*

    RépondreSupprimer
  2. Rien à voir ou presque, je te refile une patate chaude : http://plumes-sauvages.blogspot.fr/2015/10/blogger-recognition-award-vos-souhaits.html
    Note que rien ne t'oblige à prendre le relais, en tout cas il n'y a pas d'urgence, tu te reposes en priorité ! j'espère juste que mon petit clin d'oeil te mettra du baume au cœur. Prends soin de toi !

    RépondreSupprimer

Gribouibouis d'octobre

Je voulais tenter l'inktober mais je n'ai pas trop eu le temps... Par contre, j'ai pu croquer l'Araignée, le chef mécano de ...