lundi 8 juin 2015

Les nécrophiles anonymes (t.1 à 3)

de Cécile Duquenne aux éditions Voy'el (papier) et Bragelonne (numérique)

 « Un fossoyeur dans le collimateur ? » L’existence paisible de Népomucène, préposé à la morgue, est bouleversée lorsqu’un tueur en série se met à sévir. Le croque-mort craint fort d’être le prochain sur la liste. Bob, son ami de longue date, un vampire de près de cent cinquante ans, décide aussitôt de mener l’enquête, persuadé que ces meurtres ne sont pas le fait d’un être humain. Népomucène ne quitte pas Bob d’une semelle, inquiet de le voir aller au-devant du danger. Au fil des découvertes, sur la nature de l’assassin comme sur celle de son ami, l’employé des pompes funèbres voit leur relation évoluer... Une mise en bière peu commune.



  L'étrange cas du docteur Ravna et de Monsieur Gray met à jour un vampirisme d'un tout nouveau genre, dont le narrateur fera les frais. Se faire aspirer l'âme. En voilà une façon inédite de passer l'arme à gauche quand on est déjà mort ! C'est pourtant ce qui arrive à Bob le meilleur ami de Népomucène. L'employé de la morgue croit perdre son meilleur ami après la rencontre fortuite de ce dernier avec Dorian Gray. Mais le vampire de 150 ans d'âge a de la ressource et peut compter sur celui qui le suivra au-delà de la mort pour le tirer de ce mauvais pas.


 
Gabrielle et son frère, Abraham, sont les derniers des nephilim. Ils ont échappé au massacre qui a frappé les leurs, et ont été chargés en échange de protéger l’humanité des dérapages de la Création divine. Une occupation que Gabrielle prend très à cœur, ce qui lui a valu d’avoir bien mauvaise réputation, notamment chez les sangsues. Mais le nouveau drame qui se noue ne va pas vraiment lui laisser le choix... Elle va devoir accepter l’aide d’alliés dont elle se serait bien passée si elle veut résoudre l’affaire et clôturer un chapitre particulièrement douloureux de son passé !


 Voici donc une série d'urban fantasy drôle, pleine d'émotions et... avec toutes les bestioles que l'on peut imaginer trouver dans de la bit-il (à crocs et à poils) même si les néphilims ne sont pas monnaie courante dans ce genre de romans.

Pour l'histoire et les spoilers, je vais vous laisser lire et tirer vos propres conclusions, la plume de Cécile le vaut bien (façon L'Oréal, tout à fait !).

Mon avis :

Autant j'adhère et j'adore complètement les tomes 1 et 3 autant, j'avoue que je n'ai pas terminé le tome 2. En tout cas, pas pour le moment. La qualité de l'histoire et de la plume de l'auteur n'y sont pour rien ! C'est bien articulé, on découvre les différents protagonistes avec surprise, il y a de l'action, de la réflexion qui permet de compatir avec le narrateur. Sauf que...je n'accroche pas du tout à l'ami Bob. J'ai du mal avec les vampires en général et celui-ci aussi intéressant et classe soit-il ne fait pas exception à la règle. Je pense que j'ai besoin d'un moment où je ne serai pas crevée et où je pourrai prendre le temps de vraiment lire sans interruption pour reprendre "L'étrange cas du docteur Ravna et de Monsieur Gray". Car il y a matière à réflexion et à une sorte de plénitude, de spleen dans ce roman. Bob est de loin le plus cérébral des trois narrateurs et ça se ressent dans le roman où il prend la place du narrateur.

Ce qui m'amène au premier et au troisième tomes que j'ai littéralement dévorés. Nénopucème est un petit chou trognon et attendrissant, on a envie de le serrer dans ses bras et de le rassurer face à toutes ses incertitudes et ses craintes. Face aux sentiments qu'il développe face à... (ben non, je ne vais pas vous  dire de qui il s'agit scrongneugneuh !), lui qui n'est "qu'un fragile et simple humain" et qui cherche sa place dans la relation qu'il noue avec le monde surnaturel.

Dans "Le dernier des nephilims", Gabrielle le personnage principal est une tête à claque immortelle, badass et casse-cou à qui l'aventure vécue dans ce livre va lui remettre les idées en place d'une manière plutôt violente et directe. Mais à la place de tout ce qu'elle va perdre, ce qu'elle va gagner en échange en vaudra largement la peine. Elle est vraiment attachante malgré un début... tête à claque, c'est le mot. Son évolution est touchante et m'a arraché une larmouchette.

Bref, une série qui alterne les narrateurs à chaque tome et qui délivre son lot de révélations fracassantes à chaque fois, le tout sans répit. Je le répète, le fait que je n'aie pas accroché au second tome est dû principalement à ma perception personnelle du personnage (et j'ai pas mal de mal avec les vampires !). Si vous aimez les personnages  aux longues canines aucun doute que vous adorerez ce deuxième livre !

J'ai hâte de retrouver les héros dans le quatrième tome et les suivants. D'autant plus que le troisième nous laisse sur notre fin ! (Je veux la tête du Roi W. moi, non mais !!!)

Bref, une série à découvrir et dans laquelle croquer à belles dents ! ^vv^












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gribouibouis d'octobre

Je voulais tenter l'inktober mais je n'ai pas trop eu le temps... Par contre, j'ai pu croquer l'Araignée, le chef mécano de ...